Historique

NI PEUR DE L’AVENIR, NI PEUR DE LA PENSEE ! L’Institution Frémont porte le nom de son fondateur en mémoire vive de son esprit créateur. Monsieur l’Abbé FREMONT, résolument tourné vers l’avenir, incarnait l’enthousiasme d’apprendre pour conduire l’élève à une intelligence d’adulte et une qualité d’homme moins angoissé grâce à une pensée de plus en plus riche. Ainsi Monsieur l’Abbé FREMONT voulait encore hisser l’élève à la maturation de sa personnalité dans sa confrontation avec la Société. Plus encore, au-delà du développement intellectuel, il était soucieux de nourrir l’inquiétude religieuse au tréfonds de la zone religieuse des êtres, d’épanouir le sentiment de la nécessité d’une grandeur dans le destin humain. Comprendre l’héritage de l’abbé FREMONT, c’est comprendre que la culture est la façon humaine de cultiver l’existence et que dans cette existence cultivée, le niveau le plus profond de culture, c’est la relation à Dieu dans l’épreuve et le mystère :Institution FREMONT Culture et Transcendance Elargissement des horizons Ames en joie, Joie des intelligences.

Au milieu du XIXème siècle, le « petit séminaire » de Lisieux situé rue du Bouteiller (actuellement rue du Docteur Degrenne) avait comme supérieur l’Abbé FREMONT. Ce dernier fit construire en 1877 un vaste édifice rue Joseph Guillonneau, devenu successivement le collège Jules Ferry, puis l’Institut Universitaire de Technologie. En 1906, conséquence de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, le « petit séminaire » doit être évacué et le Père HERGAS devient supérieur d’un petit établissement situé route de Livarot : l’Ecole Fournet. Ce n’est qu’en 1930 que l’Etablissement devient «l’Institution Frémont», et s’installe rue Paul Banaston. Il compte alors 89 élèves ! Le Père JULIENNE en est le premier Supérieur. Le succès vient assez rapidement, et à la veille de la 2nde
guerre mondiale les « Frémontais » sont 250.L’année 1944 est pour tous les lexoviens, et pour les élèves de Frémont en particulier, très douloureuse. Le Père JULIENNE décéde en Janvier ; il est remplacé par le Père DURAND. Au mois de Juin, la ville est détruite et l’Institution Frémont est gravement touchée. La rentrée, qui ne peut avoir lieu avant le 06 Novembre, se fait dans des conditions très difficiles.

La reconstruction s’échelonne jusqu’en Mai 1956 ; Frémont fête alors ses 25 ans d’existence et compte 312 élèves dont 139 internes. En 1958, le Père THEBAULT succède au Père DURAND, nommé Directeur du Pèlerinage. En 1960, l’Institution Frémont signe avec l’Etat un contrat d’association.
Les effectifs augmentent rapidement et il convient de construire un nouveau bâtiment : le collège actuel, édifié entre 1962 et 1966, est relié par une passerelle au bâtiment du lycée reconstruit entre 1950 et 1955. En 1971, le Père THEBAULT malade est remplacé par le Père YVON. La progression des effectifs se poursuit. Un gymnase est construit en 1973 et de nouvelles installations de cuisine comprenant un self-service sont inaugurées en 1977.En Juin 1978, le Père YVON, victime d’un tragique accident de la route, est remplacé par le Père LUDWICZAK. Un accord est conclu en 1980 avec l’école du Bon Pasteur. L’Institution FREMONT devient mixte et accueille les jeunes filles jusque-là scolarisées au Bon Pasteur, qui, en échange, devient une école accueillant les garçons des classes primaires de Frémont. En 1981, la direction de Frémont est confiée pour la première fois à un laïc, Monsieur Henry DEMAY qui avait, depuis de longues années, exercé le rôle de Directeur des Etudes et de Professeur d'Histoire Géographie.

L'année 1990 voit s’achever la restauration du Manoir Sainte Catherine, bâtiment du XVème siècle inscrit à l’inventaire des monuments historiques.Le 8 Juin 1991, Monsieur Henry DEMAY nous quitte après avoir passé trente ans au service de Frémont, dont dix en tant que directeur.
La succession est assurée par Monsieur Patrick LEDUCQ, puis à partir de Septembre 1992 par Monsieur Jean-Luc VANDEWIELE ancien directeur des études. En 1993, l’Association de Gestion décide l’acquisition d’un immeuble situé à quelques mètres de Frémont. Le bâtiment est rénové et les internes y disposent de chambres. En 1999, un CDI est créé au 4ème étage du collège. Depuis la rentrée de 1996, Monsieur Christian MARTIN, Professeur et ancien directeur des études, dirige l'Institution Frémont.
La modernisation se poursuit avec un effort particulier, notamment par la mise en sécurité du collège, du lycée et de l’internat.

L’entrée dans le troisième millénaire et le XXIe siècle est marquée par un nouvel accord conclu avec l’Institution Notre Dame selon les décisions de la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique du Calvados : progressivement, de 2001 à 2004, les classes du Collège sont transférées sur le site de Notre Dame ; les classes du Lycée Notre Dame sont transférées sur le site de l’Institution Frémont, et l’Internat de Frémont, devient le seul lieu d’hébergement pour les Elèves du lycée technologique et professionnel « Les Rosiers », du collège Notre Dame et
du lycée d’enseignement général Institution Frémont. En 2001, la direction de Frémont est confiée à Monsieur Jean-Marie CŒURET, ancien élève, professeur de lettres classiques et Directeur des Etudes. C’est une période d’innovation mêlée à la transmission de la Tradition : Restauration du Manoir et de la Chapelle qui associe culte et culture, installation du câblage informatique, rénovation des décorations intérieures. L’histoire de Frémont se poursuit depuis près de ¾ de siècle, et aujourd’hui comme hier, professeurs, éducateurs et parents s’efforcent de donner à chacun une bonne formation intellectuelle, humaine et chrétienne.

Plus dans cette catégorie : « Editorial Les Palmes Académiques »

Institution Frémont
Lycée d'Enseignement Général sous Contrat d'Association avec l'Etat
Internat Garçons & Filles
12, rue Paul Banaston 14100 Lisieux
Téléphone : 02.31.48.58.10 - Fax : 02.31.31.49.37