Changer de regard

De la plus haute antiquité à nos jours, plusieurs écoles philosophiques ont abordé la problématique Morale - Religion - Foi - Raison. Pour les unes, nul besoin des dieux ou de Dieu car la morale, par nature, s’impose d’elle-même à la conscience sans que les lois ne soient écrites : négligerait-on de rendre les honneurs funèbres à un proche ? Pour d’autres, Morale et religion ont toujours eu des liens particulièrement étroits. Lors de la propagation du Christianisme, la religion chrétienne a été appelée au secours de la morale païenne, devenue immorale, par le maintien du droit de tuer dans les arènes.Les Evangiles, rédigés dans un milieu pauvre, décrivent le Christ comme modèle d’humanité aimante, ferment de révolutions mentales et culturelles dans l’Appel à la Charité, notion peu simple. C’est le Christianisme qui apporte un sens nouveau à la morale en invitant chacun au dépassement continu de soi dans son intériorité et dans l’Amour de son prochain.Jadis, naguère, et aujourd’hui toutes les religions ont le souci des pauvres, d’où l’aumône, l’assistance, la solidarité. Au XIX°, sous l’impulsion des évêques, les pauvres sont devenus une catégorie sociale pour laquelle asiles, hospices, hôpitaux, orphelinats, écoles ont été fondés par les prêtres, religieux et religieuses ; par révolution des mentalités et des cœurs, ces femmes et ces hommes ont transformé les relations entre les Hommes : Aimer son prochain, c’est vouloir son salut.C’est sur cette Pierre Angulaire que les Etablissements Catholiques d’Enseignement sont Assis. Depuis 2001, Paul MALARTRE, secrétaire général de l’Enseignement Catholique, anime une longue réflexion théologique sur la mission de l’Enseignement Catholique ; le 1er Décembre 2006, ce sera la journée Nationale des Communautés Educatives. Vu l’enjeu vital, j’ai commandé pour chacun l’édition spéciale : CHANGER DE REGARD que vous lirez avec réflexion critique.
Nos élèves sont des adolescents, adultes en devenir, « adulescents », fragiles, susceptibles, anxieux. En même temps, leurs études et leur existence les interrogent ; ils aiment la Vie et veulent son épanouissement. Dans notre projet Educatif, nous leur offrons vie intellectuelle et vie spirituelle, une atmosphère oxygénante créatrice de Liberté et de Joie. Au-delà du Baccalauréat, les familles nous confient leurs adolescents pour les accompagner dans leur quête d’équilibre, de sens, de Bonheur et de Salut.
Puissions-nous être leurs planches de salut ; aimons nos élèves ! Bien à vous.

Institution Frémont
Lycée d'Enseignement Général sous Contrat d'Association avec l'Etat
Internat Garçons & Filles
12, rue Paul Banaston 14100 Lisieux
Téléphone : 02.31.48.58.10 - Fax : 02.31.31.49.37